Respiration Sommeil et Insomnie…

Allonger sur le dos, vous posez vos mains: une sur le ventre et une sur la poitrine, puis vous commencez votre voyage vers le pays des rêves, avec une respiration ample et confortable plutôt abdominale (voir la vidéo). Vos mains peuvent par la suite, se poser sur le bas-ventre ou le long de votre corps, selon ce que vous sentez.

Détendez votre visage et commencez à compter intérieurement vos respirations (inspir « Et » / expir « 1 », puis inspir « Et » / expir « 2 » et ainsi de suite).

  • Vous pouvez remplacer le « Et » par « Om », prononcez « eaume » – Inspir: Om / Expir: 1…
  • Vous pouvez remplacer le « Et » par un silence
  • ou encore l’Expir par une pensée sereine, de détente, de confiance, de joie,etc…

Vous allez respirer et compter tranquillement jusqu’à 30 / 40 ou 50.
Commençons par 30 respirations.
Une respiration prenant 6 secondes environ, vous allez donc respirer pendant 3 mn avec peut-être déjà l’envie de vous laisser emporter par des petites histoires (pensées de rêve) qui se construisent en parallèle du comptage. Si cela vient, lâcher le comptage, respirer naturellement et laissez-vous porter vers le sommeil.
Si vous êtes fatigués et habitués à cette respiration, laissez-vous aller dès que vous sentez venir les pensées de rêves. Sinon, lorsque vous arrivez à 30 respirations, vous allez entamer un décompte de respirations de 30 à 0.

Dans ce décompte, le mental va se fatiguer à se rappeler où vous en êtes. Si à un moment, vous ne vous souvenez plus, revenez à la dizaine plus haut.
Exemple: 25, 24, 23 … oups décrochage, je ne sais plus – alors je reviens à 30.

Pendant le décompte, les pensées de rêve émergent, le mental fatigue à décompter, et la respiration commence à faire son effet sur le système veille/sommeil.

A ce moment là, vous pouvez poursuivre en respirant, en rêvant et le sommeil devrait suivre. Parfois, la conscience revient… ce n’est pas gênant vous reprendrez serein et souriant votre décompte ou votre compte, comme si de rien était. La nuit appartient de toute manière à la détente, au ressourcement, et la respiration est d’une grande aide à ce niveau.
Si vous arrivez au compte 0, gardez votre tranquillité et votre détente, vous êtes en phase de régénération c’est merveilleux et déjà très positif, vous pouvez repartir pour une série de 30 / 40 ou 50 respirations. Adapter la profondeur et la longueur de vos respirs à ce qui est confortable. L’important c’est de respirer en conscience avec des images constructives et positives. Vous pouvez alterner pendant un moment avec des mots positifs comme « sérénité, rire, lumière, plaisir, chaleur,… puis revenir aux chiffres. Les chiffres de la nuits sont plus des arabesques, des symboles.

Vous n’êtes pas maître à bord, c’est votre système nerveux involontaire qui règle la danse, ce délicat système veille/sommeil.

La seule chose que nous pouvons faire c’est d’abandonner cette volonté à obtenir le sommeil.
En effet, nous ne pouvons pas vouloir quelque chose qui appartient à l’involontaire en nous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.